Partager cette page                                                   Imprimer cet article

Partager avec DeliciousPartager avec DiggPartager avec FacebookPartager avec Google PlusPartager avec StumbleuponPartager avec TechnoratiPartager avec Twitter Partager par mail Imprimer cet article

Le dispositif « Ambassadeurs du Ciel » proposé par la FNE invite des bénévoles à repérer, photographier les magasins, les ateliers... en situation illégale...

ciel etoileLa lutte contre la pollution lumineuse est engagée (©Image par Free-Photos de Pixabay)

Samedi 26 septembre, 18 personnes issues d’associations diverses ou venues à titre individuel ont été accueillies par le GADEL, pour une présentation sur la pollution lumineuse, faite par Elliot Shaw, salarié de la FNE.

La pollution lumineuse est un excès nocturne de production lumineuse en milieu ouvert, d’origine humaine, conduisant à dégrader l’environnement. Elle affecte les rythmes biologiques des animaux, leurs activités nocturnes ou leurs migrations. Elle affecte aussi les végétaux. Elle altère les rythmes biologiques des humains et trouble le sommeil en stoppant la production de mélatonine. Elle nuit à la qualité du ciel nocturne, patrimoine intemporel.

La consommation d’électricité a un coût important pour les collectivités et des impacts sur le réchauffement climatique.


Pédagogie et avertissement

Des lois (Grenelle II, code de l’environnement art. 583.2 prolongé par l’arrêté du 27 décembre 2018) ont pour objectif de réduire celle-ci, mais leur application reste trop réduite. Elles visent à définir des normes vertueuses en exigeant l’extinction des bureaux, ateliers… 2 heures après leur utilisation et après 1 heure du matin, en décrivant les matériels adaptés aux éclairages efficaces et non polluants… La loi définit les plages horaires, le seuil et températures des couleurs, les directions des rayons, indique les appareils autorisés à compter du 1er janvier 2021 et ceux qui doivent être remplacés avant le 1er janvier 2025.

Les dispositifs modernes (Leds notamment) sont employés de plus en plus, mais la consommation ne cesse pour autant d’augmenter. Un travail d’information, de pédagogie, mais aussi d’avertissement est nécessaire et urgent.

Le dispositif « Ambassadeurs du Ciel » proposé par la FNE invite des bénévoles à repérer, photographier les magasins, les ateliers… qui ne respectent pas leurs obligations. Il prévoit d’alerter les collectivités car le contrôle du respect des dispositions prévues par l’article L. 583-2 relève de la compétence du maire, de mesurer les progrès accomplis et de rappeler régulièrement leurs obligations.

En raison de la météo peu clémente, l’observation astronomique prévue au Mont Saint-Cyr en soirée et la sortie envisagée pour repérer les éclairages illégaux sur zone ont été remis à une date ultérieure qui sera diffusée.