Partager cette page                                                   Imprimer cet article

Partager avec DeliciousPartager avec DiggPartager avec FacebookPartager avec Google PlusPartager avec StumbleuponPartager avec TechnoratiPartager avec Twitter Partager par mail Imprimer cet article

Lundi 16 novembre, les tronçonneuses menaient un bruit d'enfer dans le parc de la "Maison diocésaine de Cahors", rue Joachim Murat.

Ce qui devait être, comme déclaré en Mairie, un simple élagage d'arbres quasi-cinquantenaires se transformait en abattage de sujets majestueux et en bonne santé (photo ci-dessous).

pins en grand danger

Par chance, une observatrice sensible à la beauté, à "la vie secrète des arbres" et à leur utilité écologique telle qu'en parle le Pape François dans sa dernière encyclique, réagissait en lançant l'alerte et sollicitait le soutien bienveillant de la Mairie...

Sa parole a été entendue : seul (hélas tout de même) un des plus beaux spécimens a subi le châtiment suprême, les autres ont été préservés ... du moins pour le moment.