Partager cette page                                                   Imprimer cet article

Partager avec DeliciousPartager avec DiggPartager avec FacebookPartager avec Google PlusPartager avec StumbleuponPartager avec TechnoratiPartager avec Twitter Partager par mail Imprimer cet article

MOBILISATION!


Face à la menace de PIG sur la Bouriane nous lançons un appel à manifester notre mécontentement et notre indignation devant la Préfecture du Lot - Place Chapou (Cathédrale) le samedi 11 Juin 2016 à 11h00.

La coupe est pleine! Nous en avons assez des mauvaises manières de ces lobbies tout puissants et de ceux qui font leur lit...

La Bouriane n'est pas à vendre !!!

Nous vous attendons NOMBREUX!!!

Les mêmes erreurs se répètent ...

catus 2 catus 1


20 JUIN 2015 — RÉSISTANCE A LA DESTRUCTION DES VERGERS A GRAINES !!!


Si nous ne résistons pas fortement, l’État va se débarrasser de ce patrimoine inestimable pour une exploitation industrielle. En autorisant le pillage des ressources minérales présentes dans notre sous-sol Lotois, ce Bien National sera purement et simplement détruit.

Par courrier en date du 7 mars 2013 le Parquet de Cahors faisait suite à notre plainte pour destruction d'espèce protégée en nous informant d'un classement sans suite avec demande de régularisation.

La décision du procureur se limite à nos revendications relatives à la protection des espèces protégées.

Par conséquent le GADEL vient de déposer un recours complémentaire auprès du Tribunal Administratif de Toulouse, en invoquant le défaut de procédure dans les modalités d'abattage non conformes au Code Général des Collectivités Territoriales et au Réglement de Voirie Départementale.

Par courrier en date du 12 novembre 2012 le GADEL avait déposé une plainte auprès du procureur de la République du Tribunal de Grande Instance de Cahors pour non respect des procédures, mise en danger des espèces inféodées et atteinte à un élément immobilier du bien public.

Le 7 mars 2013 le Parquet du TGI de Cahors a fait suite à notre plainte pour destruction d'espèce protégée en prononçant un classement sans suite.

Par courrier du 12 novembre 2012 le GADEL a déposé une plainte auprès du procureur de la République du T.G.I de Cahors pour :

  • non respect des procédures.
  • destruction du milieum
  • mise en danger des espèces inféodées
  • atteinte à un élément immobilier du bien public.

Le crime est toutefois loin d‘être parfait, ce qui conduit à évoquer les responsabilités potentielles.

platanes 3

platanes 1

Le GADEL et d'autres association du Lot se sont mobilisées pour préserver des platanes