Imprimer

Cahors le 14 décembre 2016

1622/S/JP

OBJET : « Méthaniseur de GRAMAT » et « Méthode DELGA »

               Madame la Présidente,

Depuis plusieurs mois le GADEL s'attache à mettre en évidence les antagonismes qui émergent du projet industriel cité en objet.

Nos arguments ont été largement diffusés : élus régionaux et départementaux, grand public, services de l'Etat. La majorité régionale, retranchée derrière les dogmes de l'Intérêt Régional

et de la porteuse Transition Energétique s'apprête à voter une subvention de 2.5 Millions d'euros. Une nouvelle fois des fonds publics seront injectés dans un projet privé (pourtant économiquement contestable aux dires de l'ADEME) et peu compatible avec la notion d'Intérêt Général.

Le GADEL tient à jouer jusqu'au bout son rôle de lanceur d'alerte à l'égard des décideurs en rappelant les motifs de son opposition au projet en l'état.

La liste des anomalies n'est pas exhaustive :

Nos propositions :

Force constructive, le GADEL fait des propositions pour une évolution du projet conforme aux intérêts locaux en matière d'économie, de préservation de l'environnement et du cadre de vie :

Le GADEL a engagé un recours gracieux auprès de Madame la Préfète du Lot aux fins d'une révision de l'arrêté préfectoral d'autorisation. Nous rencontrons lundi 19 décembre le sous-préfet de Gourdon, l'ARS et la DREAL afin d'envisager cette éventualité.

Nous vous demandons de bien vouloir surseoir au vote de la subvention dans l'attente des résultats de cette conciliation. Cette démarche nous semblerait mieux convenir à la «méthode DELGA» telle que vous l'avez dernièrement exposée dans les médias.

Recevez Madame la Présidente l'expression de mes meilleurs sentiments.

Jacques PHILBERT
Président du GADEL