Partager cette page                                                   Imprimer cet article

Partager avec DeliciousPartager avec DiggPartager avec FacebookPartager avec Google PlusPartager avec StumbleuponPartager avec TechnoratiPartager avec Twitter Partager par mail Imprimer cet article

Comme vous l’avez appris, le gouvernement français cédant aux lobbies de l’agriculture intensive et de la FNSEA en particulier, reniant son engagement concernant les néonicotinoïdes, a autorisé une dérogation pour les betteraviers. Ceci est particulièrement grave, mais ne fait que confirmer toute la puissance des lobbies et la volonté du gouvernement de ne rien faire et de reculer au maximum les décisions à prendre en faveur de l’anvironnement.

Voilà donc un tour partiel dans le feuilleton des néonicotinoïdes, qui remonte à quelques années en arrière pour donner de la profondeur à ce nouvel événement scandaleux qu'est cette nouvelle tentative de dérogation pour des molécules plusieurs milliers de fois plus toxiques que les insecticides utilisés jusque là.

LABATHUDE

ALERTE ECOCIDE !

RASSEMBLEMENT POUR EXIGER UN MORATOIRE SUR LES

PROJETS DE METHANISATION DU SEGALA

SAMEDI 12 SEPTEMBRE


Alors que les projets de méthanisations se multiplient en France,le déversement de 400m3 de digestats dans l'Aulne, dans le Finistère, qui a privé 180 000 personnes d'eau potable, vient rappeler les dangers de la méthanisation. Les projets de méthanisation du Ségala se situent sur le chateau d'eau du Lot et risquent de polluer les rivières qui alimentent nos ressources en eau:

illusion

La loi sur l’état d’urgence sanitaire a permis la suspension de différentes dispositions juridiques jusqu’à la fin de la pandémie.

25 août 2020 / Nicolas de La Casinière (Reporterre et La Lettre à Lulu)

Mayrac 

coquelicots   Stop pesticides ... Halte aux métabolites
  Les métabolites, qu'est-ce que c'est ?  
Après leur épandage, les pesticides se transforment au contact de l'eau, du sol, des plantes, sous l'effet du froid ou de la chaleur, etc ... Ce processus de dégradation produit de nouvelles molécules, les métabolites. Chaque pesticide génère ainsi entre 4 et 10 métabolites, tous différents les uns des autres.

Suite à la décision administrative autorisant les brûlages "antigel" en vallée du Lot et du vignoble, rappelant à l'occasion que d'autres anomalies sanitaires ont été révélées par les services autorisés, le GADEL s'est dernièrement adressé au Préfet, alors que parallèlement une alerte était lancée par un collectif local (voir lien) pour des brûlages ayant dégénéré en départs de feux provoquant une intervention des pompiers de Prayssac !

Le GADEL a participé à la consultation publique concernant les projets photovoltaïques de Souillac et Lachapelle-Auzac. Il émet un avis défavorable en l'état actuel du projet et demande au Préfet de refuser l'autorisation comme sollicitée.


Centrales photovoltaïques de SOUILLAC et LACHAPELLE-AUZAC

La défense de l'environnement, quoiqu'ils en disent, n'a jamais été un domaine prioritaire pour les gouvernements. Loin de là ...

Et celui en place ne déroge pas à la règle, mais pire, il casse méthodiquement tous les points de blocages pour les entreprises, au grand dam des associations de défense de l'environnement quelles qu'elles soient (et bien plus).

FNE fait le point sur toutes mesures adoptées qui portent préjudice à l'environnement.

Téléchargez ici cet état des lieux ...

 

« Pesticides, non merci ! » (le 6 mars 2020). « Nous voulons des coquelicots », parvis de la Mairie de Cahors, 18h30. Rappel de quelques faits marquants.

Attribution de l’infamant « Prix Pinocchio ».

Lors du dernier salon de l’agriculture, « Les amis de la Terre France » et « la Confédération paysanne » ont décerné le Prix Pinocchio de l’agrobusiness à YARA, multinationale qui promeut l’utilisation intensive d’intrants chimiques au détriment de la santé, des écosystèmes et du climat… L’entreprise étant absente des travées du salon, le trophée a été symboliquement remis au Ministère de l’Agriculture rebaptisé pour l’occasion « Ministère de l’Agrobusiness et de la malbouffe » !

LACTALIS et BIGARD reçoivent le second et le troisième prix...

Une grande décision a été rendue aujourd'hui par le Conseil d'Etat suite au travail acharné des faucheurs, des 9 associations requérantes, des chercheurs amis et de notre Cabinet.

Merci à tous. C'est presque six ans de travail qui aboutissent aujourd'hui favorablement.

Suite à l'arrêt de la Cour de Justice de l'union européenne, le Conseil d'Etat vient à son tour de trancher sur les « nouveaux OGM », les « OGM cachés », et plus généralement les « VRTH ».

Le Conseil d'Etat a pris les décisions suivantes :

 1/ Il annule le décret français excluant la mutagenèse du champ d'application de la règlementation OGM et il laisse six mois à l'Etat pour réécrire ce décret en conformité avec l'arrêt de la CJUE.

entete herissons nous 

Les chiffres sont enfin tombés : les ventes de pesticides ont augmenté de 24 % sur l’année 2018. En 2008, la France s’engageait dans un objectif ambitieux : diminuer de 50% d’usage des pesticides, en 10 ans. Le compte n’y est pas, et loin de là.Le gouvernement aura beau essayer de minimiser l’ampleur du problème, le constat est sans appel : les mesures prises pour atteindre cet objectif n’ont pas été à la hauteur ; les acteurs n’ont pas joué le jeu. Le pire dans tout cela ? Il n’y a aucune transparence pour évaluer l’ampleur du problème. Les chiffres 2018 sortent à peine et ne représentent que les ventes.

FNE

+ 25 % de pesticides en 10 ans en France, l’objectif était de – 50 %

Après un an d’attente, les chiffres 2017-2018 sur l’évolution de la consommation des pesticides de l’agriculture française viennent enfin d’être rendus publics. Ils indiquent une augmentation inédite de 25% par rapport à 2009*. L’objectif initial du plan Ecophyto était pourtant de réduire de 50% l’usage des pesticides pour 2018… Pour France Nature Environnement, ces chiffres sonnent le glas du plan Ecophyto tel qu’il existe.

Réduire de 50 % les pesticides en 10 ans ? « décision précipitée » arguait le lobby des pesticides.

Réduire drastiquement les doses de pesticides en France : tel était l’un des ambitieux objectifs issu du Grenelle de l’Environnement, en 2008. Les chiffres étaient clairs.

FNE

 

 

INCIDENT à la CENTRALE NUCLEAIRE de GOLFECH (82) :

NOUS VOULONS SAVOIR

­

Un incident est survenu à la Centrale Nucléaire de GOLFECH (82 – Tarn-et-Garonne) mercredi 8 octobre 2019, au sujet duquel EDF a publié un communiqué le 10 octobre 2019. France Nature Environnement FNE – Midi-Pyrénées, membre du Réseau Sortir du Nucléaire, souhaite obtenir des réponses à plusieurs questions restées dans l’ombre.

soutien

climat21

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
FNEMontpellier, le 16 juillet

Bientôt plus de 20 ans que le débat a lieu, 10 ans qu’une directive européenne oblige à prendre des dispositions nationales… et, enfin, on commence à voir poindre des mesures de protection pour tous les riverains des parcelles agricoles traitées. Pourtant, les deux textes censés aller dans ce sens, qui sont soumis à consultation publique depuis le 15 juillet 2019, sont bien loin de garantir une protection optimale aux riverains. Ce véritable enjeu de santé publique doit enfin être pris au sérieux par le gouvernement, c’est pourquoi France Nature Environnement et 34 associations du mouvement lancent une pétition pour une réelle protection de tous les habitants situés à proximité de parcelles agricoles.