Imprimer

Depuis plus de dix ans, le GADEL anime un Observatoire Départemental Permanent des Pollutions ou ODPP (1).

Nos Observateurs de Terrain réalisent des fiches synthétiques transmises sous forme de signalement à la Direction Départementale des Territoires (DDT), ce partenariat ayant été officialisé par les Préfètes et Préfets successifs...

Des dizaines de pollutions ont ainsi pu être résorbées voire sanctionnées suite à des interventions administratives de recadrage (mises en demeure des services de l’État, des élus locaux, enquêtes de police ou de gendarmerie...).

En 2018, lors d’une rencontre informelle et de concertation en DDT, on nous annonçait un renforcement de la stratégie avec la création d’une cellule spécifique inter-services de l’État.

 

A contrario, la réglementation environnementale est en régression et, alors que nous constatons une recrudescence de décharges illégales (notamment consécutive à la période de confinement COVID 19), l’État semble se désengager. En effet, depuis plusieurs mois, nos signalements (voir exemples ci-dessous à Saint Pierre Toirac) et autres tentatives de contact relatives aux problématiques environnementales restent sans écho !

st pierre 1

st pierre 2

Que faut-il en penser ?

Le GADEL, quant à lui, assume toujours ses rôles de lanceur d’alerte, contre-pouvoir citoyen et force de proposition.

Il continue à participer au débat public en répondant aux sollicitations des divers partenaires potentiels que sont les services de l’État (1), les élus, les porteurs de projets et les citoyens (consultations en ligne ou enquêtes publiques relatives à l’urbanisme, à l’aménagement du territoire, à l’évolution de la réglementation, préservation de la biodiversité, protection de la santé publique, soutien à un développement écologiquement et humainement soutenable...).

Par contre, il ne participe plus aux commissions administratives départementales, simples chambres d’enregistrement manipulées par les lobbies, car ses interventions et avis y étaient vains.

En outre, le GADEL, membre de FNE Midi-Pyrénées, travaille sur la problématique pollution en relation avec la structure régionale créée par FNE Midi-Pyrénées (2).


(1) A titre d’exemple, actuellement, participation du GADEL à un audit de la Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt (DRAAF) intéressant le Lycée d’Enseignement Agricole de Figeac sur la thématique : « changements des pratiques techniques et pédagogiques visant à répondre aux enjeux liés à l’arrêt du glyphosate et des herbicides racinaires, associé au développement d’une couverture totale des sols en hiver ».

(2) Désormais, France Nature Environnement Occitanie pilote le même type d’observatoire à son niveau géographique. Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..