Imprimer

risque1

Exemples d'incendie en France dans des centres stockages de compost aux normes. Le même type

d'incendie dans des décharges illégales non contrôlées aurait des conséquences dramatique

 

Le compost est un déchet organique à priori sans danger sauf qu'il a la fâcheuse faculté de pouvoir déclencher, lorsqu'il est stocké en masse et dans de mauvaises conditions, des combustions spontanées extrêmement difficiles à éteindre et pouvant provoquer des flammes de plus de 15 mètres de haut comme cela a été le cas par exemple dans la commune de Francin.

La plate-forme du Syded à Catus a été victime de ce type d'incidents à deux reprises depuis la création du centre... En terrain calcaire, le risque est d'autant plus important que le feu, après avoir couvé au coeur du dépôt, est brutalement accéléré par le tirage souterrain provoqué par les cheminées karstiques, créant une éruption avec projection de matériaux enflammés.

Le stockage du compost fait l'objet d'une réglementation stricte dans le cadre des installations classées sous contrôle de la DREAL. Pour notamment éviter des incendies qui peuvent être ravageurs et les nuisances collatérales, les contraintes de sécurité sont drastiques et font obligatoirement l'objet d'un stockage en centre agréé validé par une autorisation préfectorale.


risque2

La décharge de Crayssac continue de recevoir des déchets de manière illégale

notamment du compost susceptible de s'enflammer

Le Gadel a récemment découvert que des quantités importantes de compost étaient réparties dans diverses zones du Lot (Crayssac, St Germain du Bel Air…) qui sont des décharges illégales ne faisant l'objet d'aucune procédure d'autorisation.

risque3

Pour exemple, à St Germain du Bel Air, on découvre 3 importants tas de composts qui se sont miraculeusement transportés dans le périmètre fermé par une chaîne toujours en place de l'ancienne décharge condammée par décision préfectorale. La gestion illégale de cette décharge  avait déjà défrayé la chronique en septembre 2013 - cf notre video youtube . Pourtant l'activité se poursuit... La présence de compost en zone boisée, à proximité des buissons et des habitations est totalement irresponsable et présente un risque non négligeable pour les zones habitées riveraines et l'environnement.


Le Gadel demande la réhabilitation et une fermeture définitive  des lieux (avec une clôture totale et un affichage normé) ainsi qu' un contrôle strict des sites des anciennes décharges communales répertoriées par l'ONCFS afin que de tels dépôts ne puissent avoir lieu. Il en appelle également à la responsabilité des élus locaux.


Parallèlement, dans le cadre de son Observatoire des Pollutions, le GADEL dénonce régulièrement des décharges sauvages aux Maires et aux Services de l'Etat. Ces signalements ne provoquent que trop rarement ou trop lentement la réaction des autorités... Ce comportement carentiel engage la responsabilité administrative de ces dernières !


Pour plus d'information sur les conditions légales de stockage du compost : cliquez-ici