Partager cette page                                                   Imprimer cet article

Partager avec DeliciousPartager avec DiggPartager avec FacebookPartager avec Google PlusPartager avec StumbleuponPartager avec TechnoratiPartager avec Twitter Partager par mail Imprimer cet article

On a coutume de laisser croire que la qualité de l'air du LOT constitue un élément majeur et valorisant de nos territoires. Les objectifs de cette publicité sont d'attirer visiteurs et nouveaux habitants mais aussi de maintenir l'omerta sur certains vices relativement cachés qui pourraient indigner les populations autochtones...

Qu'en est-il vraiment ? Des études menées ces dernières années apportent un éclairage éloquent...

Ci-après, un choix d' exemples concrets parmi bien d'autres…

Le GADEL a été à l'origine de la plupart des investigations.

 

Lindane et particules fines en vallées du LOT.

Le suivi de qualité réalisé par l'ATMO, association agréée de surveillance de la qualité de l'air, en 2013 et 2016, révélait la présence de ces deux polluants à des taux inquiétants, respectivement à DOUELLE et PRAYSSAC (en fait, moyenne et basse vallées).